Le paludisme en milieu estudiantin, comment se soigner ?
Astuces

Caleb Ariguidi
  • Publié, il y a 2 ans
  • 954 vues

Exporter au format PDF

Cliquez ci-dessous pour télécharger la version PDF de l'article
Télécharger la format PDF

En dépit des efforts fournis chaque année par l’Organisation Mondiale de la Santé et les gouvernants des pays en voie de développement pour   mettre fin aux effets néfastes du paludisme dans le monde, ce mal continue par arracher la vie à des milliers de personnes. Une situation très orthodoxe face auquelle la médecine traditionnelle ne pense baisser les bras. Pour se soigner, nous avons la possibilité d'utiliser plusieurs remèdes.

Un simple savon suffit-il pour sauver la vie aux étudiants ?

Le paludisme ou encore malaria est une maladie qui est causé par la piqûre d'un moustique femelle nommé anophèle. Ce mal se manifeste de plusieurs manières dont les plus récurrentes sont entre autres  la fièvre, la fatigue, les vertiges et beaucoup d'autres signes soit au niveau des yeux, soit sur la peau de la personne atteinte. Maladie très dangereuse surtout pour des personnes en état de mineur, le paludisme lorsqu'elle n'est pas traitée à tant peut tuer sa victime. A cet effet, il est recommandé par les médecins de dormir toujours sous moustiquaire imprégné. Ou dans le cas échéant, plusieurs produits/insecticides sont en vente dans le pharmacies pour permettre et sous des prescriptions médicales de se protéger contre ce mal. Il suffit juste d'en acheter et allumer ou presser le liquide dans la chambre où nous dormons et le tour est jouer. 

La médecine traditionnelle propose dans le même temps des pratiques simples pour un traitement sans conséquence futur. Avec d'abord les feuilles Menthe poivré ou Mélice officinale ou encore L'herbe à chat (la cataire) répandues dans la chambre, son odeur suffit pour chasser les moustiques et autres insectes de la chambre.

Traitement par les plantes

Il nous faut :

  • du pure savon noir (Kôtô en fon)
  • des feuilles matinales de Vernonia amygdalina (aman vivê en fon)
  • du souffre (juste un peu) (houémi en fon) 

Pilons le tout dans un mortier. D'abord les feuilles ensuite on met le souffre et en fin on met le savon et on pile le tout ensemble... Ce savon doit être utiliser pour chaque bain matinale et le paludisme est vaincu.

Merci pour votre attention.

Vos commentaires sont attendus.

  • Mots clés :

  • Santé

Créer un compte pour répondre



*Nous serons très heureux de savoir ce que vous pensez de cet article
*Conectez vous ou créer un compte pour que votre commentaire soit visible de tout le monde.


2 Commentaires
Houeha
il y a 2 ans
Dormez sous moustiquaire imprégnée... Ça évite aussi beaucoup de dégâts.
ETEKA
il y a 2 ans
Tu as raison Francis. Je crois de Caleb devrait en tenir compte pour mettre à jour l'article car vaut mieux prévenir que de guérir.